BIO

Image

Le Temps d’aimer la danse 2013 | ONE SHOW = ONE SHOT | 8 septembre
La giga barre | Et pendant ce temps…
Interprète : Deva Macazaga

« Pour une fois, je ne me suis pas trop attardé sur la giga barre mais sur une femme qui dansait sur le sable, au bord de l’eau.
Des mouvements amples, lents, gracieux sur le sable, avec pour fond de scène le ciel et l’Océan.
J’ai vite reconnu Deva Macazaga, qui dirige la compagnie CO&CIEDANSE, mais j’ai préféré ne pas la déranger… »
(Stéphane Bellocq)

Deva  Macazaga  est diplômée d’état en danse contemporaine et possède une Licence de Lettres Modernes.

De formation classique, elle nourrit son désir de transgression, d’indépendance et de modernité en allant à la rencontre et à l’encontre de diverses formes techniques et chorégraphique.

Elle effectue sa formation au RIDC, Rencontres Internationales de Danse Contemporaine, à Paris, sous l’égide de Dominique et Françoise Dupuy tout en s’intéressant de prêt à la capoeira, au hip hop, ou encore au contact-Improvisation.

Elle poursuit ses recherches sur le mouvement et enseigne la Danse au Pays Basque, en Bretagne, en Espagne, sur Paris, notamment à CANALDANSE (plate-forme de Recherche Artistique, Improvisation et Processus de création autour des nouvelles pratiques en Danse) en dispensant, les training réguliers de l’interprète ou encore au Studio Keller en collaboration avec CI Partage et en région parisienne auprès de publics variés, en conservatoire et dans diverses structures.

Parmi les rencontres qui ont façonné sa trajectoire, on peut citer quelques noms tels que Madame Arbo et sa fille Carole, Bertrand Barena, Eufémio Pazanini, Michèle Grangien et Jean Marc Marquerol, Patricia Brouilly, Asaf Bachrach, Matthieu Gaudeau, Thomas Greil, Steve Paxton, Dominique et Françoise Dupuy, Alban Richard, Gabriel Hernandez, Christine Gérard, Grégory Kamoun, Ghel Nikaido, Julie Bougard, Sherwood Chen, Joshua Bisset de la Cie SHUAGROUP à New York avec qui elle expérimente pour la première fois la performance).

Depuis 2010, date de création de sa compagnie CO&CIEDANSE sur Biarritz, Deva développe un travail transfrontalier au Pays Basque en tant que chorégraphe, professeur et performeuse.

Sa recherche est née d’une volonté de métamorphoser les codes corporels relatifs à la danse contemporaine et de permettre à l’individu de se connecter et d’interagir de façon intense et immédiate avec son environnement par le mouvement dansé.

Déplaçant la pratique de la danse sur des terrains et territoires « à envahir, à réinventer » permettant de questionner l’architecture du mouvement, et de décupler le potentiel énergétique de la danse, elle s’entoure de performers de tout âge et de toute condition physique pour explorer le rapport au corps, au sol, à l’espace et la relation au partenaire.

Elle utilise dans ses sessions pédagogiques en Danse, des dispositifs d’improvisation et le Contact–Improvisation pour l’étude du matériel chorégraphique.

Par la réactivation du système perceptif et par la recherche de l’élasticité des rapports humains, elle utilise la performance comme un espace de prise de liberté de l’Etre et comme un temps d’expérimentation du processus créatif à échelle sans cesse redimensionnable en fonction des participants et du public pressenti « à bouleverser ».

Elle considère le mouvement comme une extension de la pensée instinctive en perpétuelle transformation / contradiction et la matière chorégraphique comme une force stimulante et modulable, exacerbant le sens critique de la contemporanéité.

« Mon cheminement et le fruit de mes expériences font surgir en moi  une foule de questionnements, et émerger des convictions en ce qui concerne la danse, son enseignement, et sa divulgation. Je peux dire que la pratique et l’étude de la Danse Contact a totalement modifié ma façon de transmettre la danse et lui a donné une dimension plus humaniste.

Pour créer je m’appuie sur l’observation des rapports humains en relation à l’environnement.

Les rencontres, les échanges prévisibles ou imprévisibles sont le ciment d’un chantier chorégraphique modulable s’adaptant à des contraintes spécifiques dans un contexte réel. Chaque vie se danse et c’est ce que je tente de démontrer dans mes projets artistiques.

Le fait de s’attacher à créer une danse pour un corps et non un corps pour une danse permet de ne pas exclure la relation à l’autre de cette exploration de la réalité sociale.

Au détour des rencontres qui stimulent mon désir de « parcourir » et élargissent le champ des possibles en matière de création, je continue donc de chercher et reste à l’écoute, les sens en éveil avec toujours la volonté de démocratiser la danse, de la rendre accessible à tous.

Aujourd’hui danseuse, pédagogue, chorégraphe. Je me définis de manière plus radicale comme une « chercheuse en danse »  car je crois à l’urgence de penser le corps et de le vivre, à la nécessité d’habiter le geste et l’espace.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s